Retour

6 Février, 38 bovins saisis dans la région Verviétoise

La misère, rien d'autre à dire, nous avons découvert des 
bovins dans une situation dramatique, des bêtes maigres, 
vivant dans une crasse repoussante, certaines sont 
entravées, on peut voir un taureau attaché au sol par une 
corne ....


D
e bien tristes nouvelles, on peut dire que nous vivons vraiment mal ces 
situations de plus en plus dramatiques, dommage qu'il n'y ai pas plus de monde 
pour s'occuper un peu du sort des bovins, franchement, ces animaux ont 
vraiment une triste existence.

Les pauvres vaches qui donnent leurs veaux, leur lait, qui sont maltraitées et qui 
finissent de toute façon leur pauvre vie à l'abattoir. 
Ce sont des animaux de rente, bien sûr, mais des animaux avant tout, qui souffre 
dans leur chair et qui sont méprisés, qu'on ne considère que comme de la viande 
sur pattes.

Plus nous avançons, plus nous attachons à cette cause, il faut absolument faire 
quelque chose pour ces animaux, qu'elles soient au moins bien traitées de leur 
vivant, avec tout ce qu'elles rapportent à leurs propriétaires, c'est la moindre des 
choses. Ce n'est sûrement pas facile pour ces "fermiers", les temps sont durs 
pour tout le monde, mais tout de même, nous parlons ici d'êtres vivants, bon 
sang, pas de bois, de charbons ou n'importe quoi d'autres qu'on range dans un 
coin en attendant de vendre.
Il y a plein d'associations pour la défense et la protection des chiens, des chats et
des chevaux, pour les bovins c'est autre chose, c'est clair que ce n'est pas donné
à tout le monde de s'en occuper, il y a plus de contraintes et de risques, les 
analyses, les prises de sang, .... et puis on ne manipule pas un taureau 
facilement, mais c'est  touchant et attachant et ils méritent autant que les autres 
bêtes d'être défendu et protégé. En tout cas, c'est notre avis.

La SAPAD héberge actuellement 88 bovins.